Le contrepoint rigoureux

En musique, le contrepoint rigoureux (souvent appelé contrepoint) est une forme d'écriture musicale qui trouve ses origines avec la polyphonie née au Moyen Âge et qui consiste en la superposition organisée de lignes mélodiques distinctes.

Le contrepoint est particulièrement utilisé pendant l'époque baroque. Des compositeurs comme Palestrina, William Byrd, ou encore Georg Friedrich Haendel, mais surtout Jean-Sébastien Bach ont fait connaître ses heures de gloire à l'art du contrepoint.

Le mot contrepoint vient du latin punctus contra punctum a morticulum, littéralement point contre point c’est-à-dire note contre note.

Le contrepoint est plus ancien que l'harmonie tonale. Initialement modal, il est le fondement de la polyphonie qui a eu cours en Occident jusqu'au début de la période baroque1. C'est durant cette dernière que l'harmonie acquiert une importance grandissante avec le développement de la tonalité. On considère généralement la musique de Bach comme la référence de l'équilibre de ces deux aspects de l'écriture musicale.

Termes liés

Commentaires